Le blog

Le blog

Success story: Patrick ou le retour à la terre

Capture d’écran 2019-04-28 à 17.13.33

J’ai rencontré Patrick il y a quelques années. Il me pardonnera de vous confier qu’il était complètement perdu et désabusé par le système. Je voyais chez lui, une immense générosité de coeur derrière un abord plutôt réservé – Patrick parlait peu et choisissait ses mots. Il était très investi dans son activité d’entraîneur de foot pour les jeunes, sa fibre sociale, son goût du concret transparaissaient déjà à l’époque.

J’aime beaucoup avoir des nouvelles de mes clients quelques temps après l’accompagnement, car si parfois le déclic n’est pas instantané, il se trame déjà des choses… qui se concrétisent grâce à de heureux « hasards », les mois qui suivent un coaching avec moi.

 

Qui es-tu ? Peux-tu te présenter brièvement ?

Patrick, 45 ans, j’habite à Namur. Après avoir obtenu un A2 en électromécanique, j’ai travaillé en usine avant de faire différents petits jobs. En cette année 2019, je démarre une activité de maraîcher.

 

Comment es-tu arrivé chez moi, au cabinet ?

A l’époque, je ne savais plus dans quel domaine postuler. Le Forem m’a alors proposé de suivre une formation de réorientation individuelle (ndlr : formation qui n’a plus lieu aujourd’hui).

 

Comment as-tu vécu le processus de coaching ?

De séance en séance j’ai appris à mieux me connaître et au final cela m’a permis d’avoir quelques pistes de réflexions. A chaque fois j’avais hâte de me rendre au rendez-vous suivant pour voir où cela allait me mener. Même si je savais que j’avais travaillé précédemment dans des domaines qui ne me convenaient pas, je ne m’étais jamais donné l’occasion de « rêver », de faire un boulot qui me passionne et qui collait à ma personnalité.

 

Qu’est ce que ça a changé dans ta vie professionnelle, dans ta vie tout court ? Après combien de temps ?

Ce qui a changé, c’est que j’étais décidé à faire ce qui me plaisait. Aussi bien dans le privé qu’au niveau professionnel.

La nature était un élément qui ressortait fortement chez moi. Mais comment en vivre ? Au final, je me suis inscrit à une formation en horticulture générale. Si cela ne me motivait pas plus que ça au début, la découverte des interactions qu’il existe entre les plantes et la faune, tout ce fonctionnement complexe et en symbiose de la nature, m’ont définitivement convaincu que j’avais trouvé ma voie. J’ai surtout apprécié la partie maraîchère lors de cette formation et j’ai donc poursuivi avec d’autres formations plus pointues dans ce domaine.

 

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui cherchent leur voie, qui sont perdus ?

Ne pensez pas forcément directement rentabilité. Permettez-vous de rêver comme je l’ai fait. Laissez-vous guider par votre révélatrice de talents et faites ce pour quoi vous êtes fait.

 

Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Je fais un métier dur mais qui me correspond. Et se lever chaque jour en effectuant un  travail en accord avec ses valeurs, cela est pour moi une richesse plus grande que n’importe quel salaire.

 

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

Avec mon associé, nous allons débuter notre activité avec un magasin à la ferme à Ohey et différents points de dépôts. Nous y vendrons nos fruits et légumes et espérons agrandir notre offre en accueillant d’autres artisans sur nos 4 hectares.

Je vais contribuer à sauvegarder la nature et la terre grâce à nos méthodes de cultures qui préservent et développent la biodiversité. Bref, mon avenir c’est tout simplement d’être en accord avec moi-même.

Merci pour ta contribution Patrick :) Bonne chance pour ton projet !

Encore un beau parcours de transitionneur…

A bientôt, ici ou ailleurs !

Ne rêvez plus, vivez vos rêves…
et devenez qui vous êtes