Le blog

Le blog

Success Story: Corinne, la beauté éthique

BeautyS_COVERPICT2_851x315

Aujourd’hui, c’est Corinne, une super nana, qui vous partage son parcours de reconversion pro. Je l’ai rencontrée dans un groupe d’entrepreneuses formidables, créé par une tout aussi super nana, Céline Pod. Après avoir échangé sur nos parcours respectifs, j’ai eu envie de lui proposer de nous raconter la genèse de son projet, qui la fait vibrer depuis longtemps et qui prend forme au moment où je vous écris.

 

Qui es-tu ? Comment te décrirais-tu ?

Je suis Corinne, en pleine transition pro, multipotentielle, hypersensible, créative et connectée :) Je n’aime pas parler de moi (ndlr: le propre des doués qui s’ignorent…)

 

Ton projet professionnel ne s’est pas construit en un jour. Peux-tu nous partager quand et comment il a émergé ? 

Dans un premier temps je tiens à te remercier pour cet espace où tu nous donnes la possibilité de prendre la parole et de partager un moment de vie.

Mon projet est né il y a très longtemps dans mon esprit, c’était un rêve d’adolescente : devenir créatrice de marque. Je voulais créer quelque chose. À cette époque je ne savais pas encore que ce rêve prendrait forme dans la réalité.
The Beauty Sanctuary est arrivé du fond de mes tripes il y a 3 ans : de ce besoin de proposer des soins cosmétiques naturels, végétaliens, sains et réellement efficaces sur la peau et les cheveux.
De ce besoin de grappiller du terrain sur la cosmétique traditionnelle, qui utilise encore malheureusement trop de silicones, des ingrédients issus de la pétrochimie et qui contribuent à la pollution de notre mère la Terre et qui sont néfastes pour notre santé.
Ce besoin de créer un espace hors du temps, un sanctuaire de la beauté où la pureté et la bienveillance sont les maîtres mots.

 

Quel était ton état d’esprit, quels étaient tes convictions et doutes au démarrage ? 
Lorsque le projet est né dans mes tripes je l’ai posé dans les grandes lignes sur papier et je l’ai laissé reposer quelques semaines. J’ai été intimement persuadée que c’était le moment de démarrer et j’étais persuadée que c’était ce projet qui allait changer ma vie.
J’ai eu peur aussi : de ne pas obtenir le financement car le poste de recherche et développement est assez conséquent, peur de ne pas trouver ma place dans un domaine dans lequel je ne suis pas née (le domaine du luxe). J’ai eu peur aussi de réussir. De ne pas être la hauteur des attentes.

 

Quelles sont les difficultés, obstacles que tu as rencontrés sur ta route ?
J’ai fait face à quelques difficultés pour trouver le bon laboratoire, celui qui correspondait totalement à mes attentes strictes. J’ai aussi éprouvé quelques difficultés à convaincre l’homme qui partage ma vie car il ne comprenait pas ce désir d’aventure, de création. Également, communiquer avec les bons mots n’a pas été simple. Et aussi convaincre la banque de financer le reste du projet.
Mais ces obstacles m’ont permis d’apprendre et de gagner en expérience.

 

Quand ton projet va-t-il véritablement décollé ? Comment cela s’est-il concrétisé ?
Mon projet a commencé à décoller en novembre 2016 lorsque j’ai décidé de franchir ma zone de confort super douillette et de montrer mon vrai Moi. J’ai lancé en l’espace de 3 semaines une campagne de financement participatif et l’ai réussie grâce à l’aide de personnes qui ont cru en mon projet.. et en moi.
Actuellement, mes produits sont prêts à être commercialisés. Un joli rituel est en train de prendre vie.

J’ai hâte de le partager !

Quels sont les atouts que tu possèdes, qui t’ont aidés à mener à bien ta carrière d’entrepreneure ?
Je pense que c’est mon hypersensibilité et mon côté multipotentiel qui m’ont vraiment aidée à oser faire sortir mon côté entrepreneure. Enfin je dis côté mais… Je suis entrepreneuse à 100% ! Dans le cœur, dans les tripes. Mon côté perspicace et le fait de croire en ce projet m’ont portée également.

 

Que recommanderais-tu à ceux qui chérissent un rêve, quels conseils prodiguer à ceux qui n’osent pas ?
Si vous avez un rêve qui vous retourne les tripes, qui vous passionne, accrochez-vous. Il prendra peut-être des années à germer mais il germera.
Je leur dirais également de s’entourer d’autres entrepreneurs, de travailler sur les croyances qui les limitent, sur la peur. Surtout celle de réussir.
Je leur dirais de croire en leur projet, de ne pas se presser, de travailler ce projet sur papier tranquillement et voir comment il évolue dans les tripes. S’il s’accroche c’est que c’est «  The One »
Je leur dirais également de s’entourer pour le parcours de création, il existe des couveuses et des structures qui apportent une aide précieuse.
Et de surtout ne pas se laisser abattre aux premières difficultés car elles font fait partie du jeu, elles sont un test.

De quoi es-tu la plus fière aujourd’hui ? Quels sont tes projets pour demain ?
Aujourd’hui je suis fière d’oser essayer d’être moi et de créer un projet qui reflètera ce que je suis et ce que je désire apporter dans ce monde qui tourne à 1000 à l’heure : respect, bienveillance, tendresse, pureté, amour, sensibilité. Et fière de compter dans mon cercle des personnes merveilleuses !
Pour mes projets de demain j’ai envie de travailler sur mon développement personnel car je dois oser faire sortir la Moi entrepreneuse confiante et experte. Et aussi publier un carnet de développement personnel pour personnes hypersensibles, qui est presque terminé. Et puis profiter de cette vie qui est magique !

 

Le site de Corinne, qui arrive: http://www.beautysanctuarycosmetics.com

The beauty sanctuary (ahhhh ce nom…) est aussi sur Facebook.
Merci pour l’inspiration, Corinne ! Longue vie à ton beau projet :)

 

A bientôt, ici ou ailleurs,

Ne rêvez plus, vivez vos rêves…
et devenez qui vous êtes